Agnès Monges

Jeune céramiste, après une première vie d’historienne de l’architecture, je plonge mes mains dans la terre, un véritable coup de foudre, un changement de vie. Je grave sur des pots et assiettes toutes simples la fugace sensualité de nos gestes quotidiens. Des créations décalées, joyeuses et souvent coquines.

Les commentaires sont clos.